Where is my mind

Blablablablabla
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ASTRID RAGNARDÒTTIR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Mind
Inquisition ♦ we are the saviors, you need us.
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 29/11/2013

MessageSujet: ASTRID RAGNARDÒTTIR   Ven 13 Fév - 6:39


ASTRID RAGNARDÒTTIR
FEAT JENNIFER LAWRENCE
ORDRE DU PHENIX



IDENTITY CARD

Âge : 25 ans
Date de naissance : Le 9 Novembre durant une tempête de neige.
Etudes : Poudlard. Elle a fait ses sept années dans la maison des Serdaigles bien que ces derniers se soient bien passé d'elle. Ses sentiments envers son école sont complexes. d'un cote, elle a adore chaque instant entre ces murs ; de l'autre elle déteste encore ses camarades pour l'avoir juge sans la connaitre.
Profession : Surveillant des élèves Lycanthropiques pour cette nouvelle année.
Baguette : De quoi est faite votre baguette ? Combien mesure-t-elle ?
Patronus : N'oubliez pas de préciser le pourquoi.
Epouvantard : N'oubliez pas de préciser le pourquoi.

image by consolation-prizes # code by shiya.



SHOW ME, SHOW ME BABY

Nationalité et origines : Suédoise. Fille de Ragnar, elle a été élevée dans une communauté restreinte de mage noir, rattaché aux faucheurs, elle n'a pourtant jamais adhérer aux idées de son clan. Suivant des dogmes ancestraux, elle a été éduquée comme le veut la tradition : dans le culte des dieux nordiques et comme une femme viking. Son oncle et son père croient dans le dieu Loki, un dieu fourbe et menteur qui a engendrer les pires créatures  

Votre sang : Astrid est de sang pur, Mykew Gregorovitch le fabricant de baguette se trouve être son oncle maternel.

Particularités :  Elle mange tous matins ses deux tartines grillés de beurre avec un café au lait. Elle à toujours sur elle des tas de photos, des objets qui lui rappellent des souvenirs heureux. Dans le bus elle ne supporte pas toucher les barres de maintient, elle à dans son sac des gants spéciaux qu'elle enfile même en été. Astrid ne peut pas s'empêcher de passer tous les jours devant le British Museums et de s'asseoir sur les bancs avant d'imaginer sa vie en tant que "prisonnière", si ses rêves étaient devenus réalité. Elle va à la patinoire tous les jours, glisser sur la glace lui permet de ce ressourcer.

Passions et loisirs : Astrid aime : lire des livres jusqu'à ce que ses yeux ce ferment de fatigue ; aller à la patinoire et manger son sandwich;se réveiller tôt le matin et se dire en milieu d'après-midi que la journée est longue. Astrid voue une passion pour les petits plaisirs de la vie comme sentir le beurre fondu, manger du pain encore chaud ; prendre un bain avec plein de mousses ; s'asseoir sur un banc et regarder les passants en leur imaginant une histoire. En revanche, Astrid n'aime pas les gens qui regardent avec dédains ; l'odeur de la vaisselle sale ; qu'on ridiculise les gens en public ; les informations du soir : elles sont toujours déprimantes ; elle n'aime pas s'endormir une lumière allumée pour la protéger des ténèbres. Enfin, elle porte en horreur le noir sauf pour les soirées ; elle détestait et déteste toujours les petits branleurs qui se prennent pour des dieux vivants.

image by consolation-prizes # code by shiya.



Physique
ÉCRIVEZ VOTRE PHYSIQUE ICI. Une vingtaine de lignes requises au moins.


Caractère
« Parler de moi... Je déteste ça non mais sérieusement j'ai la tête d'une fille qui aime parler d'elle ? Je suis sûre de moi : j'agis avant de réfléchir. Les gens pensent que je blague au début, mais se rendent rapidement compte que je ne réfléchis qu'après avoir agi. Dans le genre impulsive on ne fait pas mieux. Que voulez-vous je ne suis pas prêt à changer et je ne changerais probablement jamais. On me prend comme je suis ou on ne me prends pas. Mieux vaut être seule que mal accompagnée ! Ca doit être de famille ce genre de philosophie, quand on connaît mon père. On dit souvent de moi que je suis froide : c'est sûr quand on ne cherche pas à me connaître même une porte de prison semblerait plus agréable. J'ai tendance à être comme ça : au moins il n'y a que les personnes qui veulent me connaître qui me parle. J'ai l'habitude de ne penser qu'à moi, je veux dire si on est sur un bateau et qui coule bah je n'hésiterai pas à pousser des gens à l'eau pour pouvoir avoir leur gilet. Mon père il m'a appris : la vie c'est chacun pour sa gueule ! Je ne ferai pas d'efforts pour des gens qui n'en feront pas pour moi. Vraiment n'attendez pas de moi une bonne action comme relever une personne qui tombe : si je ne gagne rien en échange c'est mort ! Après tout j'ai déjà assez de mes problèmes pour m'occuper des autres.

Je reste une professionnelle dans les sarcasmes : encore une fois ça doit être de famille. J'ai toujours le dernier mot, je trouve toujours quoi répondre même quand on essaye de me coincer ; ouais je suis plutôt fière de ça ! Il n'est pas né celui qui me clouera le bec, les joutes verbales c'est mon dada ! Le mot pour blesser ? Toujours moi qui l'ai ! Je dois avouer que cela fait ressortir mon côté sadique. Je dois l'avouer : j'aime remuer le couteau dans une plaie déjà bien ouverte. Pleurer ce n'est pas mon truc et je ne supporte pas voir les autres pleurer : ils m'énervent j'ai envie de les claquer ! Alors, au lieu d'être violente eh bien je fais semblant de les écouter pour leur dire vraiment ce que je pense. Non mais c'est vrai les gens sont trop sensibles de nos jours ! Regardez autour de vous les gens vous verrez qu'il y a pire que vous ! Élevé par un homme irresponsable qui m'en à fait voir des vertes et des pas mûres dans le bon comme dans le mauvais sens, j'ai développé un caractère de garçon manqué. Je suis un homme piégé dans le corps d'une femme : dur la vie hein ? Non mais c'est vrai dans ma façon de parler je ne suis pas une fille. Je suis loin du stéréotype : rousse, à forte de poitrine aux yeux bleus. A vraie dire je suis loin de tout stéréotype : même si on voulait me classer on ne pourrait pas. Je réagis violemment dans 95 % des cas n'hésitant pas à utiliser les poings ou les pieds pour défendre mes opinions et me défendre en général. La violence régit ma vie depuis que je suis petite : à qui la faute hein ?!

Quand je veux quelque chose : je l'ai ! Rien ne me résiste, je suis déterminée et je ne lâche rien. Je suis comme une hyène qui défend sa carcasse, ouais j'aime bien faire des métaphores. La hyène me correspond bien, parfaitement même ! Vicieuse ? Oh oui ! J'en deviens même garce à force, je suis destiné à tromper. On pense me connaître et du jour au lendemain on se retrouve avec une autre Robin. Les risques d'être mon ami en outre. On ne sait jamais à quoi s'en tenir, c'est ce qui fait mon charme m'a-t-on dit une fois... Mouais pas sûr mais bon si c'est ce que je les gens pensent bah tant mieux. Qui dit menteuse dit inévitablement manipulatrice. Encore une fois si je veux vous faire venir je vous fais venir et ce par tous les moyens mêmes si je dois me faire mal, même si je dois me détruire : je vous ferai venir ! Si vous avez bien lu avant : quand je veux quelque chose je l'ai, donc être une manipulatrice est un très grand avantage ! Depuis que je suis une enfant, j'ai appris à me débrouiller toute seule. Je sais cuisiner, faire le ménage en outre vivre seule ne me dérange pas. Forte de nature, je suis brute de pomme, je ne passe pas par quatre chemins.

Ma confiance j'ai dû mal à la donner alors ne vous attendez pas l'avoir d'un claquement de doigt. Je ne suis pas foncièrement méchante, j'en fais pas exprès, quand on est mon ami, que vous avez ma confiance je suis une autre personne. Attentionnée, compréhensif sincèrement je suis une amie fidèle. Patiente comme pas deux, je peux attendre longtemps pour avoir quelque chose. Pour les gens que j'aime je serai prête à me battre contre la terre entière, rien ne me fait peur. Au fond, je ne suis pas mauvaise, loin de là. J'ai tellement subi d'incompréhension que c'est la société, c'est vous qui m'avez fait ainsi. Quand on a eu une vie comme moi, on ne peut être qu'une personne que tout le monde déteste. La vie, les gens ne m'ont jamais fait de cadeau : je ne vois pas pourquoi je devrais être gentille. Je ne sais pas pourquoi mais... Les gens me sortent par les yeux ! La musique me passionne, la comédie et les armes à feu, mais hormis ça : je n'aime pas les gens. Ce n'est pas parce que j'ai une allure d'une mauvaise fille, que je suis une voleuse et un peu violente qu'il n'y en a pas sous le capot ! Ce n'est pas pour rien que j'ai finis mes études avec mention. Faut pas croire hein, j'ai certes un dossier scolaire assez important avec des avis négatifs mais j'ai toujours réussit à être dans le top ten donc bah je vous emmerde !

Enfin... malgré tout ceci, j'ai malgré tout des sursauts d'humanité. Comme tout être humain, je sais également avoir ma part de sensibilité. Si j'arrive parfois comme un cheveu sur la soupe, je sais aussi faire preuve de compréhension et de douceur. Je n'ai pas toujours été comme ça vous savez... Les gens, les actions de ma vie m'ont fait devenir ainsi... A vous de découvrir ce qui ce cache sous cette épaisse carapace d’agressivité. »


WHAT ELSE SWEETIE

Animal de compagnie : Facultatif. Avez-vous gardé le même animal que vous aviez pendant votre scolarité ? Peut-être en avez-vous un nouveau ? Venez nous raconter leurs parcours.

Profession et motivation : Quel métier exercez-vous ? Et surtout, POURQUOI ce métier ?

En profondeur : Écrivez-nous le genre de vie que vous menez, dans quel type de maison vous habitez et avec qui, qui sont vos voisins, etc. C'est seulement pour savoir quel genre de vie vous menez.

Votre position face à notre intrigue générale : Que pensez-vous de ce qui ce passe à l'extérieur comme à l'intérieur de Poudlard ? Défendez-vous les idées d'Albus Dumbledore, de Lord Voldemort ou encore d'Hellson, ce nouveau mage anarchiste ? Ou encore les idées du nouveau parti politique de l'Héritage, celles du Ministère, ou êtes-vous neutre ?

Et si on se projetait dans l'avenir ?  Il est difficile de dire que notre avis ne changera jamais, la vie est tellement mesquine et aléatoire qu'il ne faut jamais la sous-estimer. Quand j'étais jeune jamais les plaisirs simples de la vie. Cuisiner le peu de denrées que nous avions avec ma maman, jouer avec mon aîné, taquiner mon cadet, m'occuper de ma sœur et lui apprendre à bien se tenir sans oublier les expéditions avec la jument de mon père. Naturellement, mon géniteur était contre, mais qu'importe : il m'autorisait toujours de la monter ne serait-ce qu'un peu. J'aimais courir dans les bois, nager dans le lac, travailler avec mon père, en été manger des fraises sauvages qui poussaient sur les sentiers abandonnés.
Maintenant que les années ont passées, que le malheur est tombé plusieurs fois sur ma famille, sur ma personne : je ne peux plus dire que j'ai les mêmes goûts. J'ai le goût amer de la nostalgie et de la mélancolie qui s'installe dans mon esprit tous les soirs alors que je regarde par ma fenêtre. Je sens la pâte griffue de la mort dans mes entrailles, j'ai peur du noir et de ses ombres, car elles apportent le malheur ; j'ai peur des hommes et de leur violence car les femmes ne sont que des objets de plaisir a leurs yeux ; j'ai peur du lendemain, de me réveiller et d'être dans une situation pire ; j'ai peur de souffrir, chaque jour qui passe apporte son lot de souffrances. Je n'inspire pas a une grande carrière, je ne me vois pas devenir une personne importante. Je veux juste vivre. Ma plus grande qualité est surement ma force pour survivre. Je ne veux pas perdre espoir. Malgré cette "force" je n'ai pas confiance en moi. Mes camarades se demandaient pourquoi je devenais si vulnérable quand la tempête se levait ou bien quand on me faisait peur. Mon entourage aujourd'hui se demande pourquoi je sursaute en entendant les portes se claquer ou bien pourquoi je ferme toujours les portes à doubles-tour. Ce manque de confiance en soit est permanent. Certains diront que je suis trop sensible, trop idiote, trop pleins de choses mais j'ai réussi avec le temps à me faire une carapace, une sorte de bulle hermétique. Cela fait de moi parfois une personne renfermée qui à du à mal à parler et à aller vers les autres même si j'essaye de tout mon cœur de corriger ce défaut, qui je sais me perdra. Avec les années j'ai réussis à me reconstruire un peu même si le combat n'est pas encore gagné ! Je garde le moral, la tête hors de l'eau et je m'appuie de moins en moins sur mon frère ou bien sûr Peter.

image by consolation-prizes # code by shiya.



Behind the screen
Pseudo :
Localisation :
Comment avez-vous connu ESTED ?
Votre avis sur le forum :
Vos disponibilités sur 7 jours :
Autre chose ?

# code by shiya.



Dernière édition par The Mind le Mer 4 Mar - 7:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wimm.creerunforum.net
The Mind
Inquisition ♦ we are the saviors, you need us.
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 29/11/2013

MessageSujet: Re: ASTRID RAGNARDÒTTIR   Ven 13 Fév - 7:19


VOTRE HISTOIRE
« citation facultative »



NOW TELL ME YOUR STORY

ECRIVEZ VOTRE HISTOIRE ICI.

image by consolation-prizes # code by shiya.



image by consolation-prizes # code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wimm.creerunforum.net
 
ASTRID RAGNARDÒTTIR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (f) Gomez - Little Sister, I love you.
» Eur'Open IV & EuroBowl X - 8-9 Novembre 2014 @ Ostende (BEL)
» Je suis pas un poney, je suis une licorne magique ! # Astrid
» Jörd Annardóttir - Déesse de la Terre
» Sólveijg Yngvarrdóttir ∞ « Le temps passe. Et chaque fois qu'il y a du temps qui passe, il y a quelque chose qui s'efface. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where is my mind :: ESTED-
Sauter vers: